Choisir un nouveau CRM, PIM, ERP… La mauvaise bonne idée ?

29 novembre 2021

Samuel Oudin

ERP-Crm

Dans la majorité des cas, lorsqu’une entreprise se lance dans le choix d’une solution, elle choisit « un outil ». Le problème est justement là : choisir un outil plutôt qu’un usage.

Avant de choisir un « outil sur étagère », voici quelques questions clés à se poser.

Des questions d’organisation

– Où sont les données à intégrer ? (Dans plusieurs excel ?)
– Vos données actuelles sont-elles propres ? Homogènes ?
– Comment éviterez-vous les erreurs de saisie ?
– Vos collaborateurs sont-il prêts à lâcher leur bon vieux excel ?
– Qui utilisera l’outil ? Pour faire quoi exactement ?
– Avec quelles autres solutions votre outil devra-t-il être connecté ?
– Pourrez-vous le faire évoluer facilement sans avoir besoin de tout démonter ?

Des questions de gouvernance

– Qui servira de « gardien » ou « d’arbitre » ?
– Qui va en assurer la « maintenance » dans le temps ?
– A qui devrez-vous faire du reporting ?

Et surtout des questions de business

– Comment peut-il vous faire gagner du temps ou de l’argent ?
– Quelles nouvelles idées allez-vous pouvoir mettre en oeuvre ? 
– Quels tableaux de bord permettront de suivre l’évolution des données ?
– Quels indicateurs de performance souhaitez-vous suivre ?

En conclusion, trop souvent le choix d’un outil se focalise sur son prix et ses fonctionnalités et trop rarement, sur son usage et ses enjeux. Avec le risque de choisir une « grosse cylindrée » alors que personne n’a le permis dans l’entreprise. Ou le risque de choisir une « petite mobylette pas cher » pour faire de grands trajets sous la pluie. Et avec le danger, surtout, de ne pas pouvoir modifier telle ou telle pièce de votre grosse cylindrée ou votre mobylette au fil de votre apprentissage.

Abonnez-vous !

Le Phare publie régulièrement sa "lentille" d'information.