Toute l'actualité
Quel est le rôle d’un Product Owner ? Témoignage d’Aline Delourme (Additi)
Organisation ,

Quel est le rôle d’un Product Owner ? Témoignage d’Aline Delourme (Additi)

Quel est le rôle d’un product owner ? Quelle organisation entre l’utilisateur final, les développements techniques et le CODIR ? Le témoignage d’Aline Delourme, product owner chez Additi (filiale du Groupe Ouest France), en charge du développement de la solution digitale SkillApp, dédiée aux acteurs des ressources humaines et développée par Le Phare.


Accéder à l'interview vidéo dans son intégralité


Au départ, aviez-vous un cahier des charges précis pour la solution SkillApp dédiée aux RH ?

Nous avions plutôt une idée précise notamment sur les principales fonctionnalités du projet mais on attendait de notre partenaire qu’il soit en mesure de nous challenger, d’aller plus loin. On a donc organisé différents ateliers de créativité à grands renforts de post-it. Avant cette mise en action, chez Additi, nous avons eu une phase de réflexion d’environ 6 mois. L’application technique correspond à l’aboutissement de ce travail amont.


Est-ce que le projet SkillApp est organisé sous la forme d’une business unit avec un compte d’exploitation dédié  ?

C’est un compte d’exploitation spécifique mais on ne peut pas encore parler de business unit. C’est la startup de l’entreprise. Les business unit rassemblent une cinquantaine de personnes, ce qui n’est pas encore notre cas.

Sur le plan du business model, SkillApp propose un abonnement mensuel par utilisateur (1 ou 2 euros en fonction de la taille de l’entreprise.) À l’avenir, nous proposerons des formules plus élaborées avec de nouvelles options.


Sur le plan des développements techniques, nous avons étudié deux solutions : nous organiser en interne avec notre DSI ou faire le choix d’un partenaire externe. Finalement, nous n’avions pas toutes les ressources techniques disponibles en interne (temps, compétences…) et pour un projet qui va évoluer régulièrement dans le temps. On a donc opté pour les services de l’agence Le Phare.



 


Comment avez-vous commencé à développer les premières fonctionnalités ?

On a commencé par définir le backlog (liste de fonctionnalités) et les user stories (rôle/utilisateurs). Ensuite, nous avons créé un POC puis un MVP (minimum viable product. Grâce à ce MVP, nous avons commencé à vendre la solution.

Après, mon rôle est de faire le lien entre les retours utilisateurs et les développements techniques qui avancent en parallèle. Des itérations qui ont permis d’avancer progressivement.

Ensuite, on a pu ajuster notre projet en nous adressant à une communauté de bêta-testeurs RH grâce au blog “La boîte à outils des RH” qui compte 100 000 visiteurs uniques par mois. Ce blog, qui est en ligne depuis 3 ans, fait partie de notre stratégie de contenus. Aujourd'hui, on récolte les fruits de cette production de contenus.

Aujourd’hui, l’application n’est pas figée. On souhaite continuer à développer SkillApp sur les 18 prochains mois. 40 heures de travail par mois sont dédiées sur la partie maintenance (correction de bugs, etc.). Il nous reste à travailler sur la partie projet en parallèle pour notre deuxième version.


En tant que product owner, quelle est votre autonomie via-à-vis du CODIR ?


J’ai une “business review” mensuelle durant laquelle je présente les chiffres, les plans d’action... C'est un système de sprint du projet. On remet toujours en cause le quotidien et l’avancée du projet.  Il faut savoir que le Product Owner gère la partie technique, la stratégie de projet, le plan d’actions. Il faut pouvoir mêler opérationnel et management. Mon emploi du temps est donc partagé entre deux réalités, celle de product owner et de product manager.


Accéder à l'interview vidéo dans son intégralité