Toute l'actualité
Océan bleu et Facebook pour chiens
Analyse ,

Océan bleu et Facebook pour chiens


Par Jean-Lou Racine
 

Je me demande toujours pourquoi les entreprises ont tant de mal à intégrer le concept de “valeur d’usage” ? Et pourtant, depuis les travaux sur la stratégie Océan Bleu et la projection en Mode Business Model Canvas, on sait que la vision de Tim Brown, patron du cabinet IDEO (Design Thinking) change radicalement le rapport entre l’entreprise et son marché.

 

Considérer que les consommateurs n’achètent plus des produits ou des services mais l’usage qu’ils vont en faire sonne comme une évidence. Tous ceux qui adoptent une stratégie orientée utilisateurs performent plus et plus vite.


Oser inverser le modèle de production


Bertrand Dubin, dirigeant associé d’Océplast (Vendée), fabricant de terrasses et de clôtures en bois, énonce très clairement les choses dans son billet publié dans Les EchosContrairement à des habitudes depuis si longtemps installées, ce n'est pas notre outil industriel qui doit créer l'offre, mais bien l'offre qui doit inciter à adapter l'outil industriel. Le jeu en vaut clairement la chandelle ! Mais encore faut-il prendre la décision d'inverser ainsi son modèle de production à temps... Autrement dit, quand sa situation financière le permet et avant l'essoufflement de son business plan d'origine.

 

Diana Pet Food met la main sur le facebook des chats et chiens

 

En partant des utilisateurs (en les écoutant vraiment), on ne peut que réussir. Dans cette optique et pour mieux comprendre et anticiper les attentes des consommateurs, Seb et Diana Pet Food viennent d’ailleurs d’appuyer sur l’accélérateur.

SEB vient de racheter le pure player “750g”, éditeur international de sites de recettes culinaires. Une acquisition qui permet à la marque de mettre automatiquement la main sur 10 millions de fans Facebook, 450 000 membres et 5 000 blogueurs.

Plus près de chez nous, à Vannes, Diana Pet Food, le leader mondial des arômes de croquettes pour chiens et chats a mis la main sur le réseau social Yummypets et ses 450 000 membres. Pour Sébastien Payonne, journaliste à la Lettre API « Derrière l’opération, une énorme soif de data. Une mine d’or dans laquelle Diana Pet Food va creuser pour affiner ses produits, mais aussi pour développer une nouvelle activité. »

 

Des choix forts portés par la direction générale

A travers ces initiatives, ces acteurs misent sur de nouveaux leviers de croissance à grands renforts de data et de communauté. A chaque fois, avec des choix stratégiques forts, portés et assumés par la direction générale.


 

Jean-Lou Racine
Le Phare