Toute l'actualité
Le bon chasseur et le mauvais chasseur
Edito ,

Le bon chasseur et le mauvais chasseur

Comme diraient les Inconnus, le web c’est comme la chasse, “Il y a les bons vendeurs… et les mauvais vendeurs”.

Les sites web de produits et de marques sont bien souvent trop bavards, trop pensés en mode NOUS plutôt qu’en mode VOUS. Comme la chasse, la vente c’est d’abord de l’observation, de l’écoute active, les yeux et les oreilles grands ouverts.

Le bon vendeur c’est celui qui pose des questions, celui qui fait preuve de la plus grande empathie, qui connaît son client mieux que lui même.  Le consommateur, lui, a besoin d’autres choses, se sentir sécurisé, considéré, vivre un moment d’émotion, que ce soit en ligne ou sur le point de vente.

Replacer le vendeur au milieu du web

Replaçons le vendeur au milieu du web. En commençant par sa capacité à favoriser l’écoute, engager le dialogue, faire vivre une expérience. Et les armes ne manquent pas : guide de choix, configurateur, facilité de livraison, mise en relation avec d’autres utilisateurs (showroomers), chat en live, formulaire intelligent, navigation personnalisée… En un mot, tous ces détails charmants qui font la différence en terme de parcours d’achat.

Jean-Lou Racine
DG - Le Phare

 

Focus. Trois marques qui soignent leur relation clients
Les consommateurs veulent de nouvelles expériences
Quand les lieux de vente se réinventent