Toute l'actualité
Aventurier, hésitant ou éclaireur ?
Edito ,

Aventurier, hésitant ou éclaireur ?

La digitalisation est le maître mot des entreprises et des organisations mais en réalité, combien ont une idée précise du chemin à parcourir, combien ont en tête la carte des territoires à explorer, des conquêtes à assouvir, des trésors à trouver ?


Les aventuriers légers

Il y a les aventuriers naturels qui, sans se poser de question, explorent les nouvelles contrées numériques. Ils sont early adopters et vivent souvent « d’esprit start-up ». Ils partent légers, agiles ne s’encombrent pas de détails. Ils osent prendre le risque de se perdre en route. Peu importe, ils aiment ouvrir la voie, découvrir et tester de nouveaux chemins… avant de devenir des pépites.


Les hésitants-résistants

Il y a les entreprises de type brick and mortar, celles qui se laissent enliser par leurs process trop lourds. Ces structures tentent parfois de se mettre en mouvement mais les organisations internes résistent. Dans ce cas précis, repenser la matrice demande beaucoup d’efforts. Ces entreprises là se posent beaucoup trop de questions, hésitent à faire confiance aux générations montantes.


Les éclaireurs

Et il y a ces PME, ETI et industries qui osent explorer de nouveaux chemins, ouvrir une nouvelle voie, faire un pas de côté... sans avoir peur de se perdre (un peu). Ces entreprises n’ont pas forcément une idée précise du chemin “digital” à parcourir, mais elles n’hésitent pas à lâcher prise pour engager leurs premiers pas dans cette nouvelle quête. Pour Alexandre Mulliez, directeur marketing et innovation d’Auchan Direct, “L'innovation est avant tout un état d'esprit et un corpus de valeurs : agilité, créativité, collaborativité et transparence.” (source : Les Echos). Car soyons clairs, la digitalisation ne crée pas de valeur, elle transforme juste des processus et la data en est le métrique le plus précis.

Jean Lou Racine (DG - Le Phare)