Toute l'actualité
Aucune concession
Innovation ,

Aucune concession

Innover sur le produit ou le service ne suffit pas

Pour rester compétitives dans leur activité et éviter l’effet “grupetto” (ces suiveurs qui restent en groupe pour essayer de suivre les leaders), les entreprises ne peuvent plus se contenter d’innover sur le produit ou le service. Elles doivent miser davantage sur l’expérience utilisateur (UX) en cherchant en permanence à créer des interactions destinées à affiner les vrais besoins d’utilisabilité. Elles doivent aussi apprendre à adopter une posture “test & learn” et ne plus avoir peur de faire et défaire pour avancer.


L’élément différenciateur est ailleurs

Plus que dans la technicité, l’exclusivité ou la recherche de protection par dépôts de marque et autres brevets, l’élément différenciateur se trouve davantage dans l’organisation autour du ou des projets. En cela, le digital offre un terrain de jeu formidable. Qu’il s’agisse des process internes, des relations B2B ou B2C - mieux encore B2E (Business to Everyone) - il y a matière à innover. Seulement voilà, un projet digital ne se mène pas sans faire évoluer son organisation en conséquence.


Aucune concession vis-à-vis des structures classiques

La première étape consiste à créer une équipe digitale dédiée et légitimée par la direction générale. Cette team doit être menée par un pilote, expert du web, sans concession vis-à-vis des structures classiques de l’entreprise. Cette liberté propice à la créativité et à l’exploration est fondamentale.

Darwin a écrit : “Ce n'est pas le plus fort de l'espèce qui survit, ni le plus intelligent. C'est celui qui sait le mieux s'adapter au changement”. Une règle d’or à méditer pour toute organisation en quête de réelle innovation.

Hervé Cartron
Consultant associé