Toute l'actualité
Tendance

Tendance,

L'heure de la "Création Assistée par Collaborateurs et Consommateurs" a sonné

Influencia

Dans la revue Influencia, Brice Auckenthaler, consultant et auteur de plusieurs ouvrages sur le thème de la co-création, analyse la nouvelle place et le nouveau pouvoir du consommateur. Extraits de l’article “Bienvenue à l’üserisation des marchés !”. 

Source : Influencia. Retrouvez l’intégralité de cet article

 

Le pouvoir de l’utilisateur

La phénoménale accélération du digital amplifie et stimule l’intelligence collective, déplaçant le pouvoir vers ce que nous appelons l’« üser », autrement dit l’utilisateur des services. Une nouvelle donne qui n’épargne plus aucun métier et présente un défi pour les dirigeants en place, confrontés à un risque croissant de perte de contrôle… Sauf s’ils acceptent de se reposer sur leurs üsers pour les intégrer aux processus de création de leurs offres ou d’animation de leurs marques.

Les portes des entreprises s’ouvrent

Ce mouvement incite les entreprises à délaisser un modèle capital centric pour faire valoir un modèle talent centric. Les portes de ces mêmes entreprises s’ouvrent pour inviter les üsers que sont consommateurs, experts extérieurs, autres entreprises ou start-up à co-créer leur futur, et les offres 360° qui vont (bien) avec. Il ne sert plus à rien de demander aux consommateurs ce dont ils ont besoin, il est bien préférable de leur proposer de co-créer la réponse à leurs insatisfactions.

L’heure de la CACO : Création Assistée par Collaborateurs et Consommateurs

Innovation collaborative, participative, crowdsourcing ou bien open innovation… Nous l’avons dénommée la CACO (Création Assistée par COllaborateurs et COnsommateurs).

Lego. Avec ses AFOL (Adults Fans of Lego), Lego se réinvente. 300 000 clients fans de briques participent activement – via des plateformes digitales à l’amélioration des offres et à la création de nouveaux produits.

Auchan. Quirky, plateforme utilisée notamment par Auchan (480 000 membres), permet à tout consommateur de proposer des services innovants, qui sont alors sélectionnés par un jury et commercialisés par l’enseigne, qui leur rétrocède alors un pourcentage du bénéfice ainsi qu’à ceux qui se sont investis dans l’amélioration de la nouvelle initiative.

Etsy. Pour mieux mobiliser ses co-créateurs, le site américain Etsy (dédié à la co-création de bijoux) a décidé de distribuer 5 % de ses actions à ses üsers les plus actifs. L’üserisation, cela donne une nouvelle valeur à la notion d’actionnaire… 


Il est encore tôt pour mesurer l’efficacité de ce mouvement de fond rupturiste. Ce qui est sûr, c’est qu’avec cette üserisation, nous devenons tous clients de la bibliothèque de Babel en cours de constitution… et en sommes tous également les bibliothécaires.


Auteur : BRICE AUCKENTHALER :

Associé de Tilt Ideas, cabinet conseil en stratégie, spécialisé en prospective, marque et innovation. Auteur de plusieurs ouvrages sur le thème de la co-création : L’Innovation Collective, L’Imagination Collective, Éd. Liaisons, 2003 et 2007 ; Imagination 3.0 (en anglais), 2008 ; et Imagi’Nation.com, l’innovation à l’ère des réseaux sociaux, Éd. Kawa, 2012.


Source : Influencia