Toute l'actualité
Relation clients

Relation clients,

Les hôteliers peuvent-ils retrouver leur relation clients ?

Face aux grandes centrales de réservation en ligne, les hôteliers français ont perdu totalement le fil de leur relation clients. Un système implacable face auquel la plateforme Fairbooking.com tente de trouver une réponse. Laurent Bougras, directeur de Fairbooking, Datamaniaques de la première heure, apporte son éclairage.

 


Les géants du e-tourisme face aux hôteliers

Le secteur de l’hôtellerie française est en danger”. Pour Laurent Bougras, directeur de la plateforme de réservation Fairbooking.com, le constat est sans appel. En quelques années, les professionnels du secteur ont totalement perdu la main sur leur relation consommateurs au dépend des grandes centrales de réservation en ligne telles que : Expedia, Booking, Trivago, Tripadvisor... Ces géants de la e-ditribution touristique trustent le marché en investissant plus de 6 Mds $ par an en achats de mots clés et opérations marketing.


Détournement de clients et commissions lourdes : la double peine

Dans 70 % des cas, le premier lien rencontré par l’internaute qui effectue une recherche sur Google le redirigera vers Booking.com. Par ailleurs, les commissions prélevées par ces OTA’s ont augmenté de près de 28% entre 2007 et 2012. Un système qui se transforme en rouleau compresseur. La peine est double. D’une part les hôteliers perdent leur marge, d’autre part, la relation directe avec les consommateurs devient quasi nulle. Sur la base de ce constat, les hôteliers sont-ils en train de devenir de simples "fournisseurs de nuits” sans valeur ajoutée relationnelle ?


Fairbooking : une alternative pour tenter de reprendre la main

Fairbooking.com, solution de réservation en direct (sans intermédiaire) tente une alternative. A l’image de tout autre circuit court, cette plateforme met en relation le client et l’hôtel sans système de commission et avec des prix avantageux. Une manière pour les hôteliers de reprendre le fil de la relation consommateurs “2 600 hôteliers adhèrent à notre plateforme que nous allons étendre à d’autres secteurs du tourisme. Mais le chemin est encore long”, conclut Laurent Bougras.


Lire aussi :
EP veut libérer les datas de l'habitat
Le groupe Mulliez-Flory mise sur les vêtements connectés
Village Motos capitalise sur sa carte de fidélité
"Né à Nantes, le mouvement Datamaniaques doit être partagé par tous !"
L'Usine Digitale met en lumière Datamaniaques
Comment les Gafa vont siphonner vos datas...