Toute l'actualité
Inspiration

Inspiration,

Conférence mondiale pour développeurs web. Le Phare à Montréal

Ça fesse dans l’dash*. Trois collaborateurs du Phare étaient à Montréal et Québec fin février pour participer à la Confoo, conférence multi-technologie pour développeurs web. L’une des plus importantes en Amérique du Nord. Retour d’expérience.

(*expression canadienne : “c’est surprenant”)
 


Road trip : Décalage horaire : 6 heures. Température : - 20 C°. Expérience : 3 heures de trajet Montréal-Québec en Fiat 500 (bagages compris). 50 conférences.

Découvertes : Stripe (repense le paiement en ligne), améliorer la pertinence des moteurs de recherche internes pour booster le business, optimiser la performance d’une appli web, architecturer des bases de données (pour des services SAAS qui montent en puissance), les opportunités du Beacon, le mariage TV et mobile (ou le second écran en temps réel), l’agence Spektrum (des principes forts : pas de contrat, pas de forfait, l’équipe choisit les clients, un jour par semaine réservé à la R&D...), le Camp (une cantine numérique locale), le Hub (espace de coworking), les pitchs de start-up innovantes montréalaises…

Management :  Quelques éléments clés : favoriser l’apprentissage en continu des équipes, créer un laboratoire interne (si possible ludique), multiplier les expérimentations… Une phrase clé : “Il est difficile de recruter de bons développeurs, alors assurez-vous qu’ils restent bons ! Arrêter d’apprendre une semaine c’est avoir une semaine de retard”. Une conclusion : la motivation est encore plus forte que l’expérience.

 


Technos : CSS3, HTML5, PHP7, Symfony, Bootstrap 4, ES6, Node.js, Varnish, RabbitMQ, ElasticSearch, Micro Services, Socket...

Et maintenant ? : Le Phare poursuit sur sa lancée en cherchant en permanence à se confronter au meilleur du web mondial, en renforçant sa présence aux conférences d’experts et en invitant toute sorte de personnalités dans ses couloirs (chercheurs, porteurs de projet, scientifiques, inventeurs…). L’équipe se lance désormais dans la création d’un laboratoire interne dédié à toute sorte d’exploration.

Le mot (de la fin du début) : “J’aime avoir faux car cela veut dire que j’ai appris quelque chose de nouveau…”