Toute l'actualité
Boss to Boss

Boss to Boss,

“Favoriser l’intelligence collective”

Comment éclairer les dirigeants d’entreprise dans leurs prises de décisions stratégiques ? Boss to Boss orchestre des séances de réflexion partagée mêlant différents dirigeants sur une problématique précise. Interview de Cyrille Corlay, fondateur de Boss to Boss.


Qu’est ce qui a motivé la création de Boss to Boss ?

Les différents témoignages entendus ici et là au retour d’une learning expedition à San Francisco m’ont poussé moi aussi à faire le voyage. Lors de cette immersion, le déclic a été immédiat et ma grille de lecture a profondément changé. On vit une mutation sans précédent qui secoue et qui va encore secouer les entreprises et leurs dirigeants. Face à ces mouvements d’ampleur, le risque de solitude du dirigeant est encore plus grand qu’auparavant. D’où un besoin vital d’adaptation et d’anticipation.

Que proposez-vous aux dirigeants d’entreprise ?

Nous organisons des séances d’intelligence collective au service des dirigeants qui ont besoin d’un nouvel éclairage et doivent répondre à une question de fond. Lorsque vous réunissez cinq chefs d’entreprise autour d’une table durant deux heures, la production de valeur est incroyable. Fusion, acquisition, changement d’organisation, nouveaux investisseurs, export… Il s’agit toujours de décisions à forts enjeux.

Sous quelles formes organisez vous ce type d’ateliers ?

Il peut s’agir d’une séance de 2h30 avec cinq chefs d’entreprise en “one shot” pour répondre à un enjeu précis ou de l’organisation d’un comité stratégique externe avec 3 ou 4 sessions dans l’année. Il peut aussi s’agir de la formalisation du projet d’entreprise alliant des ateliers de réflexions (avec les collaborateurs) à des workshop (avec des dirigeants externes) pour challenger le projet. Une manière pour le dirigeant concerné de toujours garder le cap sans se laisser dérouter par les aléas du quotidien.

Quelles sont les entreprises qui ont accepté de “jouer le jeu” ?

En 8 mois d’activité, nous avons organisé une quinzaine de workshop comme par exemple pour les participations du fonds d’investissements Sodero, Atlanpole, le groupe Dubreuil, Alliance constructions, Cap Visio… Nous partons souvent de situations très complexes et pourtant, à l’issue d’un workshop, tous les dirigeants concernés évoquent ce sentiment de “déblocage de situation”.

http://www.bosstoboss.net